Sélectionner une page

A partir de quel âge est-il possible de faire une séance EMDR ?


Les problèmes d’anxiété et d’angoisse liés à un traumatisme peuvent aussi toucher les enfants. L’EMDR est une pratique très utilisée pour traiter ces traumatismes, et ce, à partir de 3 ans environ.
Cependant, il faut bien garder à l’esprit que le protocole utilisé sera différent en fonction de l’âge du patient. On ne va pas traiter un traumatisme de la même façon chez un enfant de 6 ans que chez un adolescent de 12 ans.
5/5 - (1 vote)

A quel âge un individu peut-il faire une séance d’EMDR ?

L’EMDR peut être pratiqué sur des enfants dès l’âge de 3 ans. Cela peut paraître paradoxale car il est vrai que les enfants en bas âge ne traduisent pas un traumatisme de la même façon qu’un adolescent ou qu’un adulte. Cependant, il existe de nombreux symptômes qui prouvent qu’un enfant en bas âge peut subir les effets d’un traumatisme plus ou moins important.

Certains parents expliquent par exemple que leur enfant est sujet à des crises de pleurs très fréquentes et que rien ne calme ces crises. L’EMDR peut aider les enfants, même en très bas âge à surmonter certaines épreuves qui peuvent les rendre plus fragiles émotionnellement parlant.

L’EMDR est de plus en plus utilisé depuis une dizaine d’années par de nombreux thérapeutes. Les bienfaits qu’il apporte à l’état émotionnel des patients n’est plus à prouver d’autant plus que l’EMDR peut maintenant être pratiqué soi-même dans de bonnes conditions. D’ailleurs, un logiciel est en train d’être réalisé pour permettre à toutes et à tous d’avoir accès à la thérapie EMDR. Si les conditions sont respectées et que le patient applique les conseils donnés, ces séances auto administrées peuvent démontrer des effets positifs très rapidement.

Gardons quand même à l’esprit qu’une thérapie EMDR ne sera pas appliquée de la même façon chez un enfant de 4 ans, que chez un enfant de 12 ans. Les exercices oculaires effectués avec les adolescents et les adultes ne pourront pas être réalisés sur un enfant en bas âge. Le protocole à utiliser et à respecter sera donc très différent suivant l’âge des patients.

Un protocole EMDR différent selon l’âge des patients

L’EMDR se base sur des mouvements oculaires qui stimulent la région du cerveau qui traite les traumatismes. Quand l’EMDR est pratiquée avec des enfants en bas âge, le protocole sera bien évidemment différent et les exercices bien plus adaptés à l’âge de l’enfant.

Entre 3 ans et 8 ans

L’EMDR peut avoir des effets bénéfiques dès l’âge de 3 ans, mais il ne sera donc pas pratiqué de la même façon qu’avec un adulte. D’une part, la présence des parents sera toujours nécessaire si l’enfant est âgé de 3 ans. En effet, un enfant de cet âge là ne peut pas exprimer ses émotions et ses ressentis par lui-même. Les parents feront donc l’intermédiaire avec le thérapeute pour expliquer les raisons qui les ont poussées à se tourner vers l’EMDR avec leur enfant. Les exercices seront aussi très différents avec un enfant de 3 ans. A titre d’exemple, on observera les réactions de l’enfant à des situations diverses et variées. On demandera aussi à l’enfant de dessiner ses peurs ou ses craintes afin de déterminer les causes susceptibles d’être à l’origine de son mal être.

Même si l’EMDR peut aider des enfants en bas âge à surmonter et à traiter des émotions trop intenses, c’est réellement à partir de 8 ans et surtout à l’adolescence que les parents peuvent observer des troubles liés à un stress post-traumatique.

A partir de 8 ans

A partir de 8 ans, l’enfant est déjà capable de mieux s’exprimer qu’à 3 ou 4 ans, ce qui permettra au thérapeute d’adopter une approche différente. D’une part, les parents pourront assister à la première séance d’EMDR, mais par la suite, le thérapeute sera en mesure d’approfondir le suivi seulement avec l’enfant, afin de nouer une relation de confiance, saine et bénéfique. L’enfant pourra aussi mettre des mots sur ce qui le tracasse, ses peurs, ses angoisses, et peut-être aussi sur son traumatisme. L’exercice des mouvements oculaires pourra donc être appliqué dans de bien meilleurs conditions qu’avec un enfant de 3 ans.

A partir de 12 ans

Lorsque l’enfant atteint ses douze ans, il sera considéré comme un adolescent, ou un pré-adolescent. Dans ce cas de figure, le protocole utilisé pour une séance d’EMDR sera pratiquement le même qu’avec un adulte. En effet, à cet âge là, l’enfant sera en mesure d’exprimer pleinement son ressenti et pourra traiter son traumatisme avec beaucoup plus de recul.

Quelles sont les contre-indications ?

Bien évidemment, il existe certaines contre-indications lorsque l’on souhaite pratiquer une séance d’EMDR avec un enfant. Par exemple, lorsque celui-ci montre des signes de problèmes psychologiques importants comme un trouble de la personnalité ou d’autres problèmes du même type, il sera conseillé de consulter un psychothérapeute et de suivre une thérapie approfondie. Le suivi de l’enfant sera aussi plus ou moins important en fonction des ses symptômes.

Enfin, certaines situations vécues par l’enfant doivent pousser les parents à consulter un professionnel. On notera par exemple :

  • L’adoption
  • Une séparation avec la mère lors des trois premiers mois
  • Une naissance traumatique
  • La venue au monde dans une famille à conflit
  • Etc…

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.