Sélectionner une page

Comment faire une séance EMDR soi-même auto administrée ?


De nos jours, une personne atteinte d’un traumatisme plus ou moins récent peut pratiquer une séance d’EMDR auto-administré. Bien évidemment, certaines précautions sont à prendre au préalable pour éviter des effets secondaires bien connus de l’EMDR.

Si l’EMDR a autant de succès ces dernières années, c’est parce que cette méthode thérapeutique aux effets bénéfiques prouvés, soigne de plus en plus de patients. Utilisé pour traiter des traumatismes plus ou moins violents, l’EMDR vous aidera à surmonter vos souvenirs les plus néfastes mais aussi à exorciser vos peurs et vos phobies.

Voyons donc ensemble comment pratiquer une séance d’EMDR auto administrée et quelles précautions prendre avant.

5/5 - (1 vote)

Qu’est-ce que l’EMDR ?

Pour savoir comment pratiquer l’EMDR soi-même, il faut déjà comprendre cette thérapie et bien saisir la façon dont elle va vous aider à surmonter vos traumatismes, qu’ils soient récents, ou plus anciens.

Francine Shapiro a inventé l’EMDR et l’a rendu accessible au monde entier. Cette pratique consiste à faire des mouvements oculaires précis, de droite à gauche, et de haut en bas, tout en se remémorant le ou les traumatismes afin de les soigner et de mieux vivre avec.

Les traumatismes, peu importe leur intensité, sont vécus différemment en fonction des patients et de leur capacité à « digérer » ces événements plus ou moins violents.

L’EMDR n’a plus à faire ses preuves et a montré aujourd’hui que cette méthode est capable de soigner la plupart des maux. Mais l’EMDR a aussi aidé de nombreux patients à soigner leurs phobies, ou même certaines douleurs chroniques.

Pour qui ?

Toutes les personnes qui ont subi un traumatisme plus ou moins important peuvent pratiquer l’EMDR elles même, ou avec une personne qualifiée. Des traumatismes comme les agressions sexuelles, les accidents, ou les deuils pour ne citer qu’eux, peuvent être soignés grâce à l’EMDR.

Bien évidemment, certains traumatismes, trop importants ou trop anciens, ne peuvent pas être soignés avec l’EMDR. Il aidera certes, à atténuer certains symptômes liés à ces traumatismes, mais il faudra une thérapie complémentaire plus poussée et plus forte pour traiter des traumatismes aussi importants.

Enfin, il est important de rappeler que l’EMDR ne suffira pas à soigner les personnes atteintes de troubles de la personnalité par exemple. Certaines pathologies psychiques nécessitent des soins plus approfondis et des thérapies sur le long terme.

Y a- t-il des effets secondaires ?

Comme tous traitements, l’EMDR présente certains effets secondaires plus ou moins forts en fonction des patients. On notera pour commencer, à la suite de l’apaisement apporté par la séance, un sentiment de fatigue et de fragilité. C’est tout à fait normal car une séance d’EMDR, auto administré ou non, aura pour but de confronter le patient à son ou à ses traumatismes.

Un effet rebond peut aussi se faire ressentir après une séance, le patient se sentira donc démuni et découragé. Cependant, ces effets secondaires font partie du processus de guérison et se feront ressentir avec une intensité variable en en fonction des cas.

Enfin, il est évident que certains pré-requis aideront à soulager les symptômes dû à ces effets secondaires et qu’ils peuvent en partie être évités si quelques précautions sont prises en avance. Il est important de savoir qu’une séance d’EMDR ne comporte pas de risques.

Comment s’auto administrer une séance d’EMDR ?

L’EMDR peut bien entendu s’auto administrer. Plusieurs personnes font d’ailleurs part de leur expérience sur YouTube ou sur différents blogs. L’EMDR, quand il est pratiqué en auto-administration, aura les mêmes effets que s’il était pratiqué avec un thérapeute. Les effets secondaires, s’il y en a, seront les mêmes et les bénéfices apportés par cette thérapie aussi. Certains patients, après plusieurs séances avec un thérapeute, ont préféré pratiquer l’EMDR eux-mêmes. En se connaissant et prenant plusieurs précautions, les effets peuvent être bien plus bénéfiques qu’avec des experts peu compréhensifs ou avec qui le courant ne passe tout simplement pas.

Plusieurs méthodes existent pour pratiquer l’EMDR soi-même. Un logiciel est d’ailleurs en cours de création, avec des méthodes simples et des séances faciles à réaliser soi-même. Ce logiciel vous aidera aussi à prendre les précautions nécessaires pour que la séance d’EMDR auto-administrée soit bénéfique et efficace.

Précautions à prendre

Avant toute chose, pour pratiquer l’EMDR soi-même, vous devrez trouver un endroit où vous vous sentez en sécurité, et où personne ne viendra vous déranger. C’est primordial car l’EMDR est une pratique qui vous plongera dans un état de sensibilité accrue afin de soigner vos traumatismes.

Il sera aussi important de choisir des éléments clés qui vous rassureront, comme des odeurs, des couleurs ,des photographies ou des objets qui vous feront du bien. En effet, en vous confrontant au traumatisme, vous pourrez vous sentir vulnérable et il sera donc important d’avoir des éléments rassurants près de vous pour vous aider à surmonter les émotions fortes.

Lors d’une séance d’EMDR auto-administrée , il sera plus qu’important de visualiser la sensation pénible et de l’évaluer sur une échelle de 1 à 10 pour exorciser et démystifier le traumatisme. Il est aussi conseillé de mettre des mots sur son trauma et, par exemple, d’écrire à sa douleur comme si celle-ci était une personne.

En prenant soin de prendre ces précautions, et en suivant une bonne méthode d’EMDR avec un logiciel adapté, vous obtiendrez sûrement de très bons résultats rapidement. Bien entendu, certains effets secondaires comme la fatigue ou la sensibilité émotionnelle pourront survenir, mais comme mentionné ci-dessus, ces symptômes sont aussi une bonne nouvelle car ils prouvent que le processus de guérison est en cours.

Les choses à éviter

Il y a bien évidemment des choses à éviter si l’on souhaite pratiquer l’EMDR soi-même. A titre d’exemple, on évitera de pratiquer une séance si l’on ressent une fatigue physique ou émotionnelle trop importante. Il sera aussi important de toujours pratiquer sa séance au même endroit, avec les précautions mentionnées ci-dessus. Enfin, si vous vous sentez mal après une séance, et que ce mal devient trop important, il faudra peut-être consulter un expert et vous diriger vers d’autres soins.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.